mercredi 2 décembre 2015

L’Été indien est dans la ville

Alors que commence la saison de Koyo en terre Tokyoite, j'en profite pour indiquer au voyageur souhaitant sortir des sentiers battus quelques endroits  in et outside la grande ville où vous pourrez flâner tranquillou sans risque de voir débouler un bus de chinois faisant regretter la belle époque des camps de rééducation rouge de gris.
Intra-muros donc, deux endroits dans le quartier de Bunkyo, le parc Shinedogawa  (gratuit),










 ainsi que le jardin botanique (400Y) où semble encore planer  la fantomatique présence des défunts tokyoïtes venus se réfugier là pour plusieurs mois à la suite du grand tremblement de terre de 1923.



Changement de quartier avec le temple Ryusen non loin du Verre Volé et son parc adjacent, Rinshi no mori. Là encore, endroits très calmes malgré la proximité de la frénétique Meguro.



Non, ce n'est pas bien de glisser des pétards dans le fion
des caniches!

 A l'intention des bonzaiistes, je signale le petit jardin Happo-en, de l'autre coté de Meguro qui vaut le détour.









Hors les murs, les endroits où profiter de l'automne sont légions et vous pourrez en retrouver en tapotant "koyo" sur ce bloglion. En voici quelques-uns supplémentaires, à moins de 30 minutes de Shinjuku: 
Sorosenen ryokuchi (100Y) et le tout petit mais remarquable sanctuaire Nukui  










Au nord de Kichijioji, deux étangs bucoliques, Fushimi (à 4 stations d'Hanakoganei et son onsen) et Zenpukuji



Et un petit dernier pour la route, le parc Nogawa.

Patauger dans l'eau début Décembre...c'est point en Anjou qu'on verrait ça!










Enregistrer un commentaire