lundi 30 mars 2015

Du vin naturel hors des cercles mondains

Congruent autant comme autant me revoilà, bâton de berger (sans salpêtre) en main prêchant la bonne parole vineuse dans les faubourgs tokyoïtes. Une trentaine de locaux novices présents ce soir là, à peu près itou au courant de koiksé le vin naturel que vous ne l’êtes de la fabrication du saké...sauf si vous errez régulièrement sur ce blogion teigneux. 


"Monseigneur" et ses ouailles
Traduction assurée par Madame...
Ainsi que la mise en forme des diapo didactiques...
...où on apprend que faire du vin peut être ça:

Mais aussi plus qu'à son tour, ça:


Ou encore ça! ...
Après une petite heure de présentation, vient le moment de kampailler!
Millésime 2010, blanc et rouge "maison" et oxydatif du gars Chéné au menu
 Victuailles nipponeuses pour accompagner dignement ces velours
Une fois encore, les accords goûteux furent florès, la cuisine japonaise (arigato Iori-san!) s’avérant particulièrement accueillante envers nos pinards. Nous titillâmes même le glorieux avec l'oxydatif et des encornets poêlés sauce tripailles, façon araignée de mer décadente (pour les bordemèriens parmi vous). Mention spéciale aux légumes apportés par les maraîchers locaux, en particulier les petits pois à la cosse aussi tendre qu'une cuisse de bergère!
Yoshida-san (de dos) ne manque jamais une occasion de venir licher du Le Moing!
Taulier d'un soir...
...dans la joie et la bonne humeur!

Enregistrer un commentaire