vendredi 20 décembre 2013

Nihon syu kudasai!

 Parce qu'il n'y a pas que l'pinard dans la vie et que faire pousser des grappes dans ce coin du monde est moins aisé que de faire pousser du riz,  le bon dieu local a donné aux autochtones le Saké!
Et comme boire seul dans son coin, c'est pas bien, le sociable a donc inventé le bar à saké...
Direction Kichijioji, chez Nihonsyuya, alias " le saké nippon" en japonais dans le texte!

L’idée étant d'associer divers types de saké avec des petits accompagnements sur mesure
poissons marinées au vinaigre de riz.
Radis et oeufs de poissons.


Plus original mais excellent, abats crus de poulet  façon Hannibal Lecter!
Mention spéciale pour le cœur au gout de pigeonneau.
Soucoupe à saké traditionnellement surélevée afin de faciliter la saisie à même le tatami. 

légumes fermentés...d'une manière générale, le saké se marie bien avec les produits ayant connu une fermentation.
La jeune équipe de Nihonsyuya, ou le renouveau du saké! Salle comble ce soir là et en majorité une clientèle jeune, de quoi être optimiste sur l'avenir de cette boisson au Japon.

Un grand merci à Kanako ( au fond ,à droite) pour nous avoir fait découvrir ce lieu!

 Bien sur, on peut y boire mon saké préféré en provenance de la mythique maison Terada honke...y compris servi chaud, ce qui s’avère, malgré mes réticences, tout a fait excellent, développant une gamme aromatique différente et une digestibilité accrue. A noter également la possibilité de goûter des sakés vieillis plusieurs années en bouteilles, ci dessous un Terada honke, 3 ans d'age aux arômes envoûtants de noix de coco/ mangue.

Ma parole! Serait-ce une "quenelle" façon nippone effectuée par le jeune homme à gauche...???
Sont vraiment partout les nostalgiques des zeureslesplussombres!!!


Enregistrer un commentaire