samedi 20 décembre 2014

Takahatafudo, vous en reprendrez bien une petite tranche?

Troisième part du "Koyo-cake" qui, s'il ne vous catapulte pas dans l'espace, aura au moins la vertu de vous envoyer en orbite à une demi-heure de Tokyo. 
Takahatafudo, ce n'est ni le cri de guerre du Shogun dans la plaine du Kanto pas plus qu'un éternuement façon nippone mais tout simplement un des temples majeurs de l’agglomération Tokyoite. Paraîtrait qu'on y vient pour se protéger des accidents de voiture...me demandez pas ce que je fous là! Par pure précaution, venez plutôt en train, direct par la Keio line et à une station de Mogusaen. Pour les curieux le temple se transforme chaque 3ème dimanche en marché aux antiquités...j'y ai même retrouvé ma belle-mère, c'est dire!






Sous l’œil du petit chaperon rouge...




Belle promenade à travers  la colline surplombant le temple, truffée de statuettes et autres cimetières bucoliques...


Comme dans tout temple d'importance, on y trouve une pagode à 5 étages, édifice fait de bois et pourtant à la résistance surprenante au pays des séismes. Explications pour les "gars techniques" parmi vous.





Enregistrer un commentaire