dimanche 24 août 2014

On a retrouvé le soldat Tsubo

L'ancien quartier-maître du Shonzui oeuvre désormais au Cabaret du coté de Yoyogi, lieu à l'atmosphère provinciale bien que situé à quelques encablures de Shinjuku et Shibuya. Sièges en cuir rouge et baie vitrée pour les nostalgiques de l'ambiance bistrotière, désormais rebaptisé cave à manger par nos culturo-mondains de service. Ouvert il y a une dizaine d’année, l'endroit est depuis le début une place forte de "cosa nostra". Nul doute que Tsubo-san va insuffler plus encore de naturel à une carte des vins déjà ma foi fort sympathique!

Le troquet propose une cuisine simple mais efficace, d'inspiration française revisitée à la nippone.
Tartare d'aubergines

Maquereaux marinés façon locale (mi-cuit) sur son lit de pommes vapeur 
Une bulle du sieur Ooka pour rincer tout ça.

 Les fortes chaleurs estivales tokyoïtes ( la température redescend péniblement à 27 au plus "frais" de la nuit), appellent les trucs légers, ici un grolleau du père Jean-François dont l’étiquette fleurie ne manque pas de gauloiserie..."On voit même les poils" dixit Babass. Non... pas ceux du torse!

Pintade de compèt' en plat de résistance, cuite à la perfection et servie avec son petit bataillon d'abats au garde à vous

Va falloir passer à du sérieux pour rincer le grassouillet gallinacé, un 8/9 pinotant de maître Jambon  fera très bien l'affaire ainsi qu'un chenin  vignes centenaires 2012 maison.


Yuko-san, que dis-je Yuko sen-sei officie en cuisine. Ici en pleine bataille avec un pâté de tête en gestation...Oui mes enfants, un PÂTÉ DE TÊTE. Quel magnifique image, n'est-ce pas? Toute la symbiose Franco-nippone est là, sous nos yeux: une tête de cochon amoureusement manipulée par une frêle donzelle extrême-orientale!

Déjà l'heure tourne mais Tsubo a plus d'une bouteille dans sa cave pour me retenir un petit peu. "Allons un petit oxydatif 2008 du gars Chéné, ça se refuse pas" ...Jean François qui nous avait caché cet illustre ancêtre!


Petit détour malgré l'heure tardive par le Shonzui afin de s'assurer que la relève est bien assurée...c'est effectivement le cas puisque l'ancien du Libertin est désormais aux manettes. Rasséréné, je vais pouvoir retrouver mes petites vignes en espérant que le mildiou m'ait laissé quelques feuilles en état.

C'est bien connu, tout finit en musique, voici donc en différé et en marge du mizuzake matsuri mouture 2014, deux ch'tites vidéos: Ici et là.
Enregistrer un commentaire